Rapport d’activités 2016 - Assemblée générale du 27 avril 2017


Chères membres honoraires, Chères collègues,
Quelles ont été en 2016 nos attentes face à nos clients, nos politiques, notre ludothèque, notre vie ?
Que signifie l’attente pour nous ? Le verbe attendre a-t-il une notion de valeur ? Sommes-nous dans l’attente ? ou pas ?
Sans plus attendre, et pour le savoir, trouvons les réponses aux travers des événements qui ont ponctué cette année.

Lors de nos animations
Nous débutons, chaque année, avec la semaine thématique du CO de la Glâne : la formule est connue :
5 après-midis, 1 accompagnant, 3 ludothécaires, par jour. 12 à 16 jeunes plutôt sympas, polis, motivés ont bien joué. Ce fut « une chouette » édition. Quand la cloche sonne, ils n’ont, malheureusement, plus vraiment le temps de nous dire « Merci et Au Revoir »…dommage !
Nos mercredis après-midi s’inscrivent désormais dans la tradition. 120 enfants sont venus jouer, dans nos locaux avec, au mois de mai, un maximum atteint de : 26 enfants ! Une belle réussite. 4 ludothécaires sont nécessaires par animation.
Dans le cadre de Passeport-Ecole de Villorsonnens,
4 ludothécaires ont animé une matinée de 8h00 à 11h30 pour 24 enfants de 4 à 11 ans.
Nous avons répondu favorablement à la demande de l’Office du Tourisme, via leur programme « Pass’Sport et Culture », Communes en Mouvement, afin d’offrir deux animations cérébrales et ludiques. Personne n’est venu. Nous n’avons, d’ailleurs, pas obtenu de retour de la part de l’Office du Tourisme.
Durant l’Euro-Foot, deux soirées-jeux, ouvertes à tous, ont été proposées, seules quelques collègues sont venues.
Nous nous sommes greffées dans le programme du 30
ème anniversaire du Passeport-Vacances. Un jeu de l’oie géant avait été sorti pour jouer. Malheureusement, notre animation a été annulée par le comité organisateur, faute de participants. Prise de décision difficile à accepter, sans avoir pu donner notre avis.
La dernière de l’année fut pour Châtonnaye. Dans le cadre de Fritime, 9 ludothécaires se sont réunies dans la salle de gym, de 13.30 à 17.00, pour accueillir quelques enfants qui s’étaient inscrits. La représentante communale fut déçue du manque de participants ; elle aurait souhaité un après-midi jeux Inter-Générations !

Nos ludothécaires s’appliquent à bien maîtriser les jeux avec lesquels elles jouent, en s’adaptant aux différentes animations demandées. Face à un tel succès, nous sommes comblées ; notre ludothèque endosse son rôle premier : qui est de jouer- faire jouer !


Lors de nos découvertes

L’incontournable Festival International du Jeu à Cannes. 30’000m2 occupés par et pour le monde du Jeu.
Beau festival – beaucoup de monde – temps mitigé. Contrôles de sécurité placés sous haute vigilance, en raison des attentats. Entrée avec fouille systématique, rien ne passait, même pas une pomme ! Intérieur : bouteilles d’eau vendues sans capuchon, sans augmentation de points de vente et de personnels. Une organisation de sécurité complètement débordée.
Nouveauté cette année : possibilité d’acheter un pass « VIP » pour € 20.- Son avantage : coupe-fil et accès plus tôt le matin, avant le grand public.
Autre nouveauté : tous les jeux primés placés au même endroit avec plus de visibilité. Des animateurs vraiment connaisseurs des jeux. Une exposition retraçant l’historique du festival depuis ses débuts en 1986. Un constat : véritable évolution dans le design des boîtes.
Nos cinq ambassadrices se sont éclatées. Elles sont rentrées avec plus d’une dizaine de jeux qui pour la majeur partie, ne sont pas encore en vente chez nous…Toujours une fierté de les placer, en primeur, en animations-jeux et ensuite sur nos étagères !
La FLS, Fédération des Ludothèques Suisses, propose des Forum de Jeux auxquels quatre de nos ludothécaires ont pris part : à la Tour-de-Peilz et à Yverdon. Ces journées valent le détour, car de nombreux jeux sont testés et peuvent être achetés directement. Nous n’achetons plus aucun jeu sans pouvoir ouvrir sa boîte et jouer !

Notre ludothèque bouge, avance et explore toutes les offres qui lui sont proposées !

Lors de votations


COG-2020 : Au soir du 28 février le résultat du vote populaire est connu : Toutes les communes glânoises ont accepté le crédit de 63 millions pour la rénovation des bâtiments actuels du CO, ainsi que la construction d’un nouveau complexe scolaire et sportif. Les glânoises et glânois ont été visionnaires, confiants, totalement ouverts d’esprit. Ce vote est historique ! Grâce à un comité volontaire, qui a su informer, mobiliser toutes les sociétés concernées et argumenter en toute transparence.
Bibliothèque-Ludothèque….dans un même espace, le rêve devient réalité !

Notre ludothèque en est en-chan-tée et surtout fière de ne pas avoir attendu dans son coin, qu’on vienne la chercher pour l’associer à ce beau projet. Non, ce fut, pour elle, une évidence : s’intégrer dans un pôle multi-culturel et une reconnaissance, attendue depuis longtemps, de la part de nos politiques.

Révision de la loi sur les droits d’auteurs. Lors de notre AG FLS à Porrentruy, une ludothécaire de Coire qui est juriste, nous donne des explications ! Les bibliothèques et les ludothèques sont invitées à écrire à Madame Simonetta Sommaruga pour annoncer notre désaccord sur ladite révision. Un courrier a été adressé à nos élus politiques fribourgeois afin de les rendre attentifs lorsque cet objet passera en votation. Seuls, Messieurs De Buman et Steiert nous ont répondu rapidement.



Cette révision est prévue depuis des années….. En Suisse, le droit d’auteur bénéficie d’un droit spécifique notamment à but pédagogique. Des photocopies peuvent être faites, sans autre, lors de
préparations de cours. Dès qu’un auteur a produit un ouvrage, il devrait bénéficier du droit de propriété intellectuelle et /ou du droit à l’image.
Les concepteurs de jeux peinent souvent à trouver un éditeur. Certains travaillent directement pour des marques et ne touchent pas forcément de droits. Tout comme les chercheurs scientifiques qui travaillent pour de grands groupes pharmaceutiques, ils n’ont pas d’office droit aux bénéfices suite à leurs découvertes…
Qu’en est-il réellement à propos du jeu : il « faudrait » qu’il soit qualifié « d’œuvre » (acte de créativité et à connotation individuelle). La création de l’esprit est un acte individuel. Les dés & les pions sont du domaine public. Les chiffres et les lettres ne sont pas issus d’une création.
Quelles conséquences pourrait-il y avoir sur le fonctionnement de notre ludothèque ? Une éventuelle redevance (quelques centimes par jeu) serait calculée selon le nombre de prêts ?ou selon le budget de la ludothèque ? Ce montant devrait être récupéré soit : en augmentant le prix des abonnements ou en diminuant les achats de jeux et jouets. En sachant que la location en ludothèque ou en bibliothèque, est néanmoins plus avantageuse que l’achat du jeu ou du livre.

A ce jour, le projet est toujours en gestation jusqu’en juin 2017 et pas certain d’aboutir. Les bibliothèques ont l’intention de lancer un référendum. Toutes les ludothèques sont invitées à collaborer afin de récolter un maximum de signatures.

La ludothèque, tout comme la bibliothèque, compte sur le discernement et le réalisme de chacun de nos Conseillers Nationaux afin qu’aboutisse, dans le bon sens, cette révision. Nous sommes confiantes.

Lors de nos formations

La FLS présente, annuellement, aux ludothèques, un programme fort intéressant et varié comme :
Des séminaires de formations – des cours cadres – des journées à thème.
Deux ludothécaires ont passé la journée placée sous le thème «  Jouons avec nos Emotions »
Nous avons renoncé, faute de place, à la journée « Adaptabilité de Jeux » Les intervenants sont tous des professionnels. J’encourage vivement chacune à participer

En offrant ces cours, notre ludothèque y voit comme un signe de reconnaissance, une valeur ajoutée, face à l’engagement bénévole, de chacune !

Lors de nos rencontres

Sur le plan national, la FLS conviait les ludothèques à se rendre à Porrentruy. Une « première » pour cette assemblée : la traduction simultanée ; nous avons eu droit à une personne très professionnelle et une présidente très à l’aise ! Un luxe…me direz-vous…oui peut-être mais qui englobe une plus-value dynamique et un gain de temps incontestables ! 


Grâce au lancement du projet « Ludothèque pour Tous » intégration de l’handicap, pas « uniquement » physique mais sous toutes ses formes, 12 ludothèques se sont engagées à participer. Comme elles sont toutes différentes les unes des autres, les projets initiés sont aussi très variés. L’accessibilité pour tous signifie : le jeu pour toute personne rencontrant des difficultés. Le comité central a obtenu de nombreux
soutiens financiers par le biais de plusieurs Fondations et Associations Suisses : Enfant Déficient – SportPlus – Cerebral – La Confédération Suisse (EBGB) ; lui permettant le relooking de son site ; répondant ainsi aux exigences modernes.
La journée se termine par la visite de leur ludothèque : magnifique bâtiment ancien,
pas d’accès parking, petit ascenseur, 142m2 surface de locaux. Elle ne propose pas d’animations-jeux.
Notre structure reflète déjà un certain professionnalisme ; mais lorsque notre ludothèque aura aménagé dans ses nouveaux locaux, en tenant compte des nouvelles normes établies par la FLS, elle fera sa demande de certification pour l’obtention de « Ludothèque pour Tous »
L’assemblée régionale des ludothèques du canton de Fribourg et du Nord-Vaudois a eu lieu à Wünnewil. Une bonne nouvelle est tombée : nous avons (à nouveau) une représentante régionale ; en la personne de Mme Fabienne Zollikofer, qui fait partie de la ludothèque du Gibloux depuis plus d’une dizaine d’années. Nous en sommes ravies et nous nous réjouissons de la rencontrer.

Il est important, d’être présentes à ces rendez-vous annuels. Même si, au niveau régional, aucune association reconnue nous réunies. L’esprit et l’effet de proximité demeurent indéniables. Sur le plan national, le comité central est très déterminé. Il ouvre des horizons nouveaux dans des domaines où la ludothèque y trouve toute sa place. Notre ludothèque se voit bien défendue et représentée. Nous prenons connaissance d’autres avis, partageons d’autres points de vue, résultant une amélioration constante du fonctionnement de notre ludothèque.

Lors de notre comptabilisation

Bilan annuel ainsi que le récapitulatif des heures : voir feuilles annexées

2'428.50 heures offertes bénévolement à la collectivité.

449,5 h : travail administratif (planning – pv – préparations séances) Comité & Groupe
920,5 h : présence d’ouvertures = 3'453 prêts -
pour 162 familles ou 406 abonnés – 1432 jeux
505,5 h : présence inventaire = réparations jeux – suppression jeux – nouveaux jeux -
13 h : représentations externes
145,5 h : animations-jeux (chaque année en progression)
276 h : comités
91,5 h : travail domicile tout confondu
196 h : formation-découverte jeux
62 h : nettoyage des locaux
45 h : décoration des vitrines

Notre Chouette vit grâce à la petite vingtaine de ludothécaires que compose notre association. Chacune d’entre elles s’applique, dans les différentes tâches que nécessite une gestion idéale. Chacune s’implique, selon ses préférences, ses affinités, ses capacités, afin que chacune se sente bien dans ce qu’elle entreprend.


Lors de nos remerciements

1985 : création de notre ludothèque. La Commune de Romont, nous appuie spontanément.
Dès 2009, fidèlement elle nous octroie, le plus solide soutien financier pour honorer notre loyer.
Les communes de : Billens-Hennens – La Folliaz – Massonnens – Siviriez – Ursy – Villaz-St-Pierre, Villorsonnens et Vuisternens-dvt-Romont qui, pour certaines, dès 2009, acceptent année après année un partenariat pour couvrir le solde de notre loyer.
Soulagement et Bonheur : deux sentiments que nous ressentons à chaque fois que votre soutien tombe systématiquement, rapidement sur notre compte loyer !
Recevez chers membres des conseils communaux, précités toute notre estime et gratitude.

Notre considération et notre reconnaissance s’adressent aux membres du Comité des communes glânoises et à son président, qui nous a toujours appuyés ainsi qu’à Mme Giroud, gestionnaire du bâtiment

Notre considération est transmise à La Loterie romande, sans qui, l’achat annuel de nos jeux, ne serait pas aussi aisée.

Notre ludothèque ne pourrait pas respirer sans ces soutiens permanents, indispensables et solides. Elle en est consciente, son équilibre en dépend. C’est un lien précieux qui les uni. Elle a la volonté de le maintenir, par tous les moyens, sans jamais décevoir cette confiance désormais établie.

Je m’adresse à Vous, chères collègues pour terminer : Vous êtes l’oxygène qui parcourt et alimente les artères de notre Chouette. Grâce à Vous, qui faites un job « Haut de gamme » elle bouillonne !
Bravo et Merci, à vous qui accomplissez un immense travail !

Notre ludothèque peut compter sur l’expérience de chacune de ses ludothécaires. Elle s’enrichit de façon permanente, grâce à leurs compétences, leur motivation, leur enthousiasme ; son rôle se voit sans cesse renforcé, ouvrant des perspectives qui aident à trouver des solutions répondant à toutes les attentes…..

Romont le 27 avril 2017

Arlette Menétrey, Présidente